les Fines Goules se la pètent dans le velours des Grands Crus de Pinot Noir.

les Fines Goules se la pètent dans le velours des Grands Crus de Pinot Noir.

1 mars 2020 0 Par CyrilBasco

Hervé est le nouvel arrivant chez les Fines Goules. Certainement le plus vieux millésimé d’entre-nous, il vient avec des bagages œnophiles, un palais sculpté dans la pierre des piliers du Pinot Noir et du Chardonnay de notre chère Bourgogne et une cave bien remplie de décennies d’allocation chez des domaines maintenant starisés de la Côte de Nuits.
Pour nous ramener ce soir à la réalité de la magie du Pinot Noir de Bourgogne, il remontait de sa cave six bouteilles, et un peu plus, pour partager avec nous ce qu’il avait enterré de retour de ses chasses aux trésors en Côte de Nuits.

L’apéro au chardo

Chassagne-Montrachet Premier Cru Boudriotte, Jean-Claude Ramonet, 2014

Après l’apéro, les bouteilles ont été dégustées à l’aveugle sous chaussette, par trois séries de deux bouteilles de millésime identique.


Vin#1 Clos Vougeot 2009

Clos Vougeot Grand Cru, François Gerbet, 2009

Robe profonde, colorée, trace d’orange.
Nez boisé, fruits rouges, cerise très mûre.
Bouche joyeuse, un peu alcool.
Note moyenne: 14,2


Vin#2 Charmes Chambertin 2009

Charmes-Chambertin Grand Cru, Dujac, 2009

Robe violette.
Nez ferreux/terreux. Très boisé.
Bouche sur le verdeur et l’acidité du citron. Astringence en finale.
Note moyenne: 13,8. La moins bonne note de la séance, mais quand même avec un 13,8 qui a pu être la meilleure note de certaines dégustation !


Vin#3 Richebourg

Richebourg Grand Cru, A.F. Gros, 1999

Robe un peu orange.
Nez champignon, sous-bois, gibier, jus de rôti.
Bouche venaison, faisandé. Reste frais.
Note moyenne: 17,1. La meilleure note de la soirée.


Vin#4 Musigny

Musigny Grand Cru, Jacque-Frédéric Mugnier, 1999

Nez iode, coquille d’huitre. Puis fraise, pain d’épices.
Bouche sur le discrétion du Vin#2. Fenouil. Astringence, sensation de graphite.
Note moyenne: 15,6


Vin#5 Clos des Lambray 1990

Clos des Lambray Grand Cru, F et L Saier, 1990

Parfum complexe. Cuir.
Bouche bidoche, umami (soja).
Long et constant.
Note moyenne : 16,9. La deuxième note de la soirée.


Vin#6 Clos de la Roche 1990

Clos de la Roche Grand Cru, A Pernin-Rossin, 1990

Nez ziste. Jeune, fenouil.
Bouche pétrole.
Note moyenne: 16,8.


Le retour au Village

Morey Saint Denis Premier Cru Clos de la Bussière, G Roumier, 2016

Alors que les commentaires se faisaient de plus en plus succins au fur et à mesure des vins, à l’opposé des précédentes dégustations où l’accumulation des bouteilles déliaient la langue des Fines Goules, pour se rincer la bouche avec un peu de fraicheur, Hervé nous servait un vin de fruits plus frais et plus jeune.


Le comptoir en fin de soirée

Le coin du statisticien

Autant les deux jeunes 2009 (Vin#1 et Vin#2) ont été appréciés de façon similaire, autant les millésimes plus vieux 1999 et 1990 séparent plutôt les vins suivant leurs styles, avec l’animal des vins #3 et #5 d’un côté contre le végétal des vins #4 et #6.
Hervé, notre maître de cérémonie se trouve collé au jugement international de Vivino.