Merlot: les Bordelais contre le reste du monde

Merlot: les Bordelais contre le reste du monde

2 avril 2018 0 Par CyrilBasco

Dans la famille bordelaise des Carmenet, le descendant de la Madeleine noire de Charentes et du Cabernet Franc a devancé son père et ses cousins dans les bouteilles de la région?

Les tanins et les anthocyanes de son papa alliés à la précocité de sa maman le rende très intéressant un peu partout où la vigne peut pousser pour faire facilement du vin.

Est-ce que les vignerons bordelais ont du mérite à faire des vins mondialement connus avec ce cépage ou est-ce que le mérite revient au cépage quelque soit l’endroit dans le monde où il est planté ?

Tentative de réponse avec 6 vins. 3 Bordelais ramenés par les amateurs des Fines Goules et 3 internationaux débauchés par le traite à la cause des plus fameux vins rouges français.La bouteille de l'apéro

Le sujet étant sensible, les bouteilles ont été transvasées dans des bouteilles anonymes pour ne pas que les fournisseurs reconnaissent leurs vins. Le service étant ensuite fait dans un ordre aléatoire.

Heureusement, un gamay à point de Moulin à Vent mettaient la papille à l’heure en apéro.

Spoiler: avec seulement 9 dégustateurs, les notes ont permis de départager les vins en deux groupes significativement différents. Dans le trio de tête, victoire du Bordelais qui classent deux de ses cols.

La déception de la soirée vient du peu de gourmandise que nous ont donné ces vins avec des moyennes très faibles (inférieur à 14 pour les deux meilleurs): les bordeaux seraient-ils en passe de perdre leur attrait consensuel ?

Dans l’ordre de la dégustation:


Vin#1  USA – Washington State, Charles Smith Wines, Merlot ‘The Velvet Devil’ 2015

Bouteille achetée par Cyril sur WineInBlack 12,90€
Les raisins du vin rouge Charles Smith Merlot ‘The Velvet Devil’ Washington State 2015 proviennent de différents vignobles situés dans la vallée Yakima : Sundance, Art Den Hoed, Goose Ridge, Weyns, Hawk, Oasis, Purple Sage. Les sols sont marqués par les graviers, le sable, les roches volcaniques et calcaires. La cuvée contient 94 % de merlot. Viennent s’y ajouter du cabernet sauvignon (3 %), du malbec (2 %) et du cabernet franc (1 %). Ces trois cépages dotent la cuvée d’une dimension épicée notable. Les baies ont été égrappées après les vendanges puis ont fermenté en cuves inox. Ensuite a eu lieu l’élevage en fûts de chêne..
Ce que les Fines Goules en ont pensé:
Robe pas très colorée, carmin, un chouia orange briquète.
Nez poivron, végétal (menthol, orties, branche). Cédar. Fruits macérés dans l’alcool. Fruits rouges et noir (cassis).
Bouche astringente avec tanins présents. Simple. Reste sur le caramel.
Note moyenne: 13,8. Premier Ex-Aequo. Pour un vin sur la latitude de Poitiers et avec un assemblage bordelais.
20180401_140436

 


Vin#2  – Afrique du Sud, Stellenbosch, Kaapzicht Wine Estate, Merlot ‘Steenbok’  2015  

20180401_140443

 

Bouteille achetée par Cyril sur WineInBlack 14,90
Le vin rouge Kaapzicht Merlot ‘Steenbok’ Stellenbosch 2015 est une cuvée mono-cépage. Les raisins profitent d’un terroir marqué par le granit et le calcaire. Les vignes fournissent un rendement vendangé de 70 hl/ha. Après les vendanges, l’égrappage complet et un pressurage délicat des baies, le moût obtenu a fermenté en cuves inox avec quatre remontages par jour. La fermentation malolactique a elle aussi eu lieu en cuves. Ensuite, le vin a été élevé pendant 24 mois en fûts (une partie d’entre eux servaient pour la seconde fois et le reste pour la troisième fois). Un travail colossal pour un vin rouge de cette catégorie de prix, mais le jeu en a valu la chandelle !
Ce que les Fines Goules en ont pensé:
Nez acétone. Boite à cigare très prononcée à l’aération. Caricaturale de Lucky Strike menthol.
Bouche sur astringence. Un peu de fruit pourri (ananas), de rhum arrangé, de menthol.
écœurant pour beaucoup.
Note moyenne: 10,1 La plus mauvaise note moyenne de la séance. .

 


Vin #3 – USA, Californie Sonoma County, Cannonball Wine Company, Merlot  2014 

Bouteille achetée par Cyril sur WineInBlack 19,90€ .
Le vin rouge Cannonball Merlot Sonoma County 2014 est un assemblage de merlot (91 %), de petite sirah (durif) et de syrah (9 %). Tous les raisins ont été vendangés à la main, puis transportés au domaine depuis différents vignobles situés dans la Russian River Valley au nord et dans la région de Sonoma elle-même. La fermentation a eu lieu à température contrôlée et l’élevage partiellement dans le bois.. 

Ce que les Fines Goules en ont pensé:

Couleur rouge brillant, robe classique du Merlot.
Nez de vanille en sachet très prononcée.
Boisé en bouche. Mentholé.
La sucrosité de la vanille le rend sans intérêt pour beaucoup.
 Note moyenne: 11,1 Avant dernier ex-aequo avec un bordelais.
 

20180401_140452

 

 

 


Vin#4 Bordeaux – Montagne Saint Emilion, Vignobles Michel Coudroy, L’Art de Maison Neuve 2015

Bouteille achetée par Raphaël 12€ au Salon des VI.
Cépage Merlot.
Ce que les Fines Goules en ont pensé: Couleur intense
Nez caramel, cerise noire. Un peu animal
Bouche attaque sur le bois. Abrasif. Sur le caramel cramé et le bois grillé
Note moyenne: 11,1 Avant-dernier ex-aequo avec un californien.

Vin#5 Bordeaux, Lalande de Pomerol, Vignoble Delacour, Clos des Templiers 2016

Bouteille dégustée en quête des médailles d’Or des VI et achetée par Baptise 15€ au salon des Vignerons Indépendants de Champeret.
70% Merlot, 30% Cabernet Franc. Les vignes sont plantées sur l’un des meilleurs terroirs gravelo-argileux de Pomerol. Vignoble conduit en lutte raisonnée, pas d’herbicides et d’engrais chimique. . Rendement de 38hl/ha, vendange mécanique. Fermentation naturelle (levure indigène), longue macération (21 jours). Elevage de 12 mois en fût de chêne français (1/3 de neuf)..  .Ce que les Fines Goules en ont pensé:
Couleur foncée.
Nez élégant, frais. Fraise des bois.
Bouche reposante et digeste. Classique bordelais.
Le bois est marqué.
Note moyenne: 13,6 Sur le podium, pas très loin du duo de tête.
 

20180401_140512

 


Vin#6 Bordeaux, Saint Emilion Grand Cru, Bernard Magrez, Château Fombrauge, 2009

20180401_140530 Bouteille fournie par Raf.
80% de merlot, 12% de cabernet franc et 8% de cabernet sauvignon.
Sélection parcellaire par terroir, par cépage et selon l’âge des vignes. Sélection intraparcellaire grâce aux cartes de vigueur et de maturité établies avec le drone. Récolte manuelle en petites cagettes. Tri sur table avant et après éraflage par 20 personnes qualifiées. Mise en cuves bois, inox et béton de petite capacité (70hl), par gravité.
Macération pré fermentaire de 4 à 8 jours à 8°C. Pigeages entièrement manuels. Durée de macération : Merlot de 28 à 32 jours, les Cabernets de 26 à 28 jours. Elevage de 18 mois: 45% en barriques neuves, 45 % en barriques d’un vin, 10% en cuves béton dernière génération...  Ce que les Fines Goules en ont pensé:
Couleur début d’évolution (brique)
Nez de vieux bordeaux.
Bouche sur le boisé.
Note moyenne: 13,8 Premier ex-aequo avec le Yakima. Le confort rassurant du bordelais.

IMG-20180401-WA0000 Sachant que Bapt fournissait une bouteille pour la dégustation, nous avions sagement prévu une 7ème bouteille de secours.

Nos sarcasmes n’étant pas fondés, nous avons quand même ouvert la dernière bouteille pour que Bapt puisse la ramener chez lui.

 

 

 

 

 

 

 


Le coin du statisticien

Des classements très différents entre dégustateurs qui se répartissent grossièrement en deux groupes.
Les deux vins Vin#1 et vin#3 les mieux notés sont bien distingués des autres malgré leur esprit opposé. Les deux vins du même producteur Vin#3 et Vin#6 si éloignés sur l’axe 1 à cause des appréciations contrastées des dégustateurs influents, se rapprochent sur l’axe 2.

image

 Pour les affinités entre dégustateurs, Les deux classiques bordelais Vin#5 et Vin#6 mettent les dégustateurs d’accord. Avec le Vin#1 dont le terroir nordique semble favoriser l’expression bordelaise de ses cépages.
Les deux caricatures de bois et de surmaturité des vins #2 et #3 font aussi l’union contre eux. LE bordelais au boisé le plus brutal Vin#4 les rejoint.

image

Kiki et Cyril avec leurs gouts bizarres et leurs a-priori de tzar font bande à pat, même pas dans le même coin.
Le Merlot fait des couples assez inhabituels parmi les Fines Goules. Emilie n’étant pas là, Arnaud reste solitaire.